jeudi 2 juillet 2015

Comment faire la Crème de Cassis. .



 Ingrédients pour la recette de de Crème de Cassis.

1.5  kilo de baies de cassis.
2 litres de vin rouge de bordeaux.
Sucre semoule.
Le poids de sucre et égal au poids du jus de cassis récolté.

Nettoyage des baies de cassis.

  • Enlever les baies de cassis de leurs grappes. 
  • Les nettoyer à l’eau claire.

Extraction du jus de cassis.
La plus fastidieuse.
  • Écraser les baies de cassis avec une fourchette ou un pilon. 
  • Verser dans un linge propre.
  • Le tordre pour en extraire le jus de cassis.

Avec l’extracteur de jus.
  • Placer les baies de cassis dans la partie supérieure de votre  extracteur de jus. Le mettre en chauffe et récolter le jus de cassis. Avant d’utiliser votre jus de cassis laissé le refroidir.

Avec la centrifugeuse.
  • Placer les baies de cassis dans votre centrifugeuse la mettre en route.
  • Récolter le jus de cassis.

Préparation de la crème de cassis.
  • Prendre une casserole en inox.
  • Ajouter deux litres de vin de bordeaux.
  • Peser le jus obtenu.
  • Ajouter son poids en sucre semoule.
  • Mettre le tout sur feu moyen.
  • Bien mélanger avec une cuillère en bois.
  • Porter la préparation à ébullition.
  • Une fois que le jus est à ébullition, le laisser cuire encore pendant 2 ou 3 minutes.

Mise en bouteilles.

  1. Verser de suite la crème de cassis chaude dans des bouteilles propres, fermer hermétiquement les bouteilles.

La conservation.

  • Pendant plusieurs mois dans un endroit frais et obscur comme une cave par exemple.


Une autre recette de crème de cassis.


Les ingrédients.

  • 0.750  kilo de baies de cassis,
  • 1 litre de vin rouge de bordeaux,
  • Sucre semoule,
  • Le poids de sucre est égal au poids du jus de cassis que vous aurez récolté.
  • 1/2 verre d’alcool de fruits.
  • 200 grammes de framboises.

Nettoyage des baies de cassis.

  • Enlever les baies de cassis de leurs grappes.
  • Nettoyer à l’eau claire les baies de cassis et les framboises.


 Préparation de la crème de cassis.

  • Mettre dans une casserole les baies de cassis et les framboises.
  • Ajouter les 2 litres de vin rouge, le demi-verre d’alcool de fruits Faire chauffer à feu doux pour faire éclater les fruits rouges.
  • Écraser avec une fourchette les baies de cassis pour qu’elles libèrent leurs jus. 
  • Laisser refroidir et macérer une journée.
  • Le  lendemain verser le jus dans un presse-purée.
  • Récolter le jus de cassis.
  • Passer le jus de cassis dans un chinois ou dans un linge propre.
  • Peser le jus récolté.
  • Ajouter son équivalent de poids en sucre semoule. 
  • Mettre le tout dans une casserole.
  • Le porter à ébullition tout en remuant le jus avec une cuillère en bois. 
  • Dés que je jus est en ébullition, laisser cuire encore 2 ou 3 minutes.

Mise en bouteilles.

  • Verser de suite la crème de cassis chaude dans des bouteilles propres fermées les de suite hermétiquement.

Une autre recette toute simple.

  • Mise en ligne sur Facebook par M.P.N
  • Encore plus facile,
  • 1 kg de cassis,
  • 700 grammes de sucre semoule.
  • Laisser macérer 5 a 6 mois dans un bocal fermer.
  • Puis, filtrer.
  • C’est tout.

Conservation.

  • Pendant plusieurs mois dans un endroit frais et obscur comme une cave.


Histoire source wikipédia

  • La crème de cassis moderne est apparue à Dijon en 1841.
  • Elle succédait aux gelées à usage médicinal et aux ratafias de cassis produits pendant l’Ancien Régime et jusqu’au XVIIIe siècle en faisant macérer les grains de cassis dans de l’alcool.
  • Les cassissiers étaient alors plantés à l’extrémité des rangs de vigne dans les vignobles de la Bourgogne sur la côte de Beaune ou la côte de Nuits.
  • À la fin du XIXe siècle, deux Dijonnais, le distillateur Claude Jolly associé au cafetier Auguste Denis Lagoute, mettent au point une liqueur en faisant macérer des grains de cassis noir de Bourgogne dans de l’alcool additionné de sucre.
  • Différentes maisons se partagent alors la production de la crème de cassis de Dijon  : Lejay-Lagoute, L’Heritier Guyot, Gabriel Boudier, Briottet, etc.
  • En 1904, un garçon de café aurait inventé la recette du « blanc’cass » en mélangeant un cinquième de crème de cassis avec quatre cinquième de vin blanc (généralement du bourgogne aligoté.
  • Puis est créé le « cardinal » ou « communard » en mélangeant la crème de cassis avec du vin rouge.
  • ° Si les pieds de cassis étaient plantés au bout des vignes de la côte de Nuits et de Beaune pour fabriquer le « fameux » ratafia local, ancêtre de la liqueur, la crise du phylloxéra coïncidant avec l’ouverture des premières usines de fabrication de liqueur de cassis sur Dijon, changea la donne.
  • L’arrière pays dijonnais, nuiton et beaunois ayant un climat plus rude et de nombreux coteaux exposés au nord, se révéla être un terroir de prédilection pour le cassis qui demande une somme de froid importante pour une meilleure induction florale. Contrairement à la côte qui renforça son vignoble avec la mise en place des AOC vers 1935, l’arrière-pays délaissa la culture de la vigne au profit de celle du cassis et cette situation jusque dans les années 1970.
Enregistrer un commentaire