vendredi 27 mars 2015

La Semoule : Une denrée à part entière


Intérêt nutritionnel
Energétique. Pour 100 g de semoule cuite nature, on retrouve 23 g de glucides, uniquement sous forme d’amidons. Ces sucres dits à assimilation lente vont ainsi fournir au corps de l’énergie sur une longue durée. La semoule est ainsi un aliment idéal dans le cadre d’une activité sportive. De plus, elle a l’avantage d’être pauvre en sel et de contenir très peu de matières grasses et aucun sucre rapide.
Pauvre en gras et en vitamines. Une fois cuite, la semoule ne contient plus aucune matière grasse, et plus de vitamines non plus.

Semoule : Sa production

La semoule vient principalement du blé dur qui est une céréale d’hiver. Il faut donc patienter neuf mois entre le moment où la graine est semée et sa récolte. La semoule est obtenue à partir de la mouture de grains de blé humidifiés, qui seront ensuite séchés et tamisés.

Riche en protéines. On trouve dans la semoule 4 g de protéines, éléments permettant la fabrication des tissus de notre corps. Mais aussi des traces de fibres, idéales pour le transit intestinal et des sels minéraux, indispensables à notre organisme.

Semoule : Son histoire

La semoule date de l’Antiquité, période à laquelle elle était très appréciée par les Grecs, les Egyptiens et les Romains. Plus tard, le couscous, plat dont la semoule est un ingrédient incontournable, voit le jour en Afrique du Nord, puis se diffuse dans le monde entier.

Famille

Féculents.Saison

Pas de saison particulière pour cet aliment.

Conseils d'achats et d'utilisation

Les semoules fines sont à utiliser pour la fabrication des pâtes ; les semoules moyennes ou grossières dans les soupes ou les desserts ; la grosse semoule est quant à elle réservée pour la préparation du couscous.

Précautions

La semoule est fortement déconseillée dans beaucoup de régimes à cause de sa charge glycémique , taux de glucides élevé.

Recettes

Semoule au lait


Enregistrer un commentaire